Projet d’amélioration de la filière caprine - Fatick - Sénégal

La conduite d’élevage

La principale conduite des chèvres au Sénégal est la divagation. Afin d’améliorer les résultats technico-économiques de l’élevage de caprins, les conduites extensives, semi-extensives et intensives sont plus appropriées.
L’élevage communautaire :
Cette forme d’élevage peut être définie comme étant un regroupement de plusieurs personnes pour avoir un troupeau à élever ensemble.
Les inconvénients de cette conduite sont la faible motivation des membres des groupements et les difficultés de coordination pour assurer l’alimentation, la santé et l’habitat etc...
Néanmoins, il permet aux groupements de pouvoir investir par leur propre fond à travers la mise en commun des moyens personnels.
L’élevage familial :
Il a été noté que cette forme d’élevage est l’idéale pour une conduite d’élevage maîtrisée. Mais l’inconvénient majeur est lié aux investissements lourds que cela nécessite pour une personne ou une famille. Les élevages familiaux ou individuels rencontrent beaucoup de difficultés pour bénéficier des financements bancaires au Sénégal. Le PAFC avec le programme Bourse Tremplin Emploi (BTE) a travaillé sur une convention avec le Crédit Mutuel du Sénégal pour financer les porteurs de projet chèvrerie individuelle. Ce sont près d’une vingtaine de dossiers qui devrait être financés en 2014.

A consulter dans la rubrique